Fleki raconte des salades (2)_edited_edited_edited.jpg
 
 
  • Flequi

Le Buddha bowl pour les nuls

Mis à jour : janv. 26

Sur la foodosphère, je demande le Buddha bowl. Certains diront, "Ah j'adore les Buddha bowl!", d'autres diront "Encore un article sur les Buddha bowl, pff!", et d'autres encore diront "Un quoi??". Comme ce blog se veut personnel et s'adressent à tous types de lecteurs intéressés par la cuisine, j'avais envie de faire un post sur ce sujet.


Pour résumer en quelques mots, le Buddha bowl n'est rien d'autre qu'un terme anglophone apparu il y a quelques années (utilisé la première fois en 2013 par Martha Stewart et devenu tendance en 2016) se référant à un bol rempli de bonnes choses, en petites portions, qui vous satisfera d'un point de vue nutritionnel et gustatif. Il se veut bon pour le corps (comprenez sain, healthy), bon pour l'esprit, les papilles (comprenez gourmand) et les pupilles. Car oui le Buddha bowl ne serait pas si tendance sans cette composante visuelle, si importante aux foodista et aux accros d'Instagram. Coloré, diversifié, appétissant et nourrissant, le Buddha bowl vous veut du bien.

Autre composante importante, le Buddha bowl est un plat qui se mange froid et généralement mélange les textures pour une sensation culinaire unique (sinon ça serait juste une salade composée): le croquant, le croustillant, crémeux, etc.

La texture dépendra du type d'aliment et de la cuisson. Frits, vos aliments seront croustillant, crus, ils seront croquants, cuits, il seront fondants. Le type d'aliments peut aussi influer cette variante; avocat ou houmous pour le crémeux, amandes, noix ou graines pour le croquant. Tout est permis pour varier les sensations gustatives et ravire vos papilles.


Enfin, comme dernier principe et non pas le moindre, le Buddha bowl doit contenir tous les élements ensentiels pour en faire un repas sain et nourissant: féculent, protéines, lipides, fibres. Suivant ce principe, je vous donne donc les types d'aliments qui doivent composer votre Buddha bowl pour être digne de ce nom:


- un bol (forcément) mais une grosse assiète creuse ça passe aussi

- des légumes : verts pour les fibres, les anti-oxydants, colorés (oranges/rouges/jaunes) pour les vitamines et pour donner de la couleur

- des protéines : en tant que végétarienne qui se respecte je vous dirais que le Buddha bowl est souvent végétarien voire végétalien et que c'est l'occasion d'inclure des protéines végétales (légumineuses, soja, tofu) et ne vous dirais pas de mettre des proteines animales mais comme je suis tolérante et respecte les choix de chacun, je vous dis juste que c'est aussi possible, tant que le tout soit équilibré et sain :)

En effet, ne pas confondre le Buddha bowl avec le Veggie bowl ou le Poke bowl, à part si tout ça est du chinois pour vous ou si vous connaissez déjà tout sur ces "bowl" car vous êtes foodista dans l'âme.

- des graines ou oléagineux: graines de courge, de sésame, de chia, amandes, noix, mais les céréales sont aussi permises et apportent plus d'énergie : semoule, quinoa, riz, boulgour.

- une sauce ou vinigrette épaisse : maison, elle sera bien plus saine qu'une du commerce comme une sauce au yaourt, sauce sucrée salée, une vinigrette épicée...


Enfin le tout doit tenir dans un bol !


Quelques exemples en photos:


Il existe donc des milliers de possibilités pour faire un Buddha bowl, restez inventif, testez des combinaisons, le secret est de prendre plaisir à faire votre bol et à le déguster.

Healthy, gourmand, fun et coloré, avec une touche d'originalité, voilà la clé pour un Buddah bowl à 100 000 likes sur Instagram.


Bonne chance et bon appétit les amis! ;)


0 vue
Colorful Food_edited.jpg
 

©2019 by Flequi raconte des salades. Proudly created with Wix.com

Contact

Des questions, des commentaires, des suggestions, poste un commentaire ou contacte moi par email, je répondrai au plus vite !

Colorful Food_edited.jpg